OM Champions Project, une illusion supplémentaire

Alors que la saison touche à sa fin, le club de l’Olympique de Marseille après une année agité se retrouve en une encablure d’une qualification en Europa League, les Marseillais rament plus ou moins, mais il reste encore quelques journées au club pensionnaire du Stade Vélodrome – désolé pour le sponsor – pour accéder à cette position.

Malgré ce désir de participer à l’Europa League, le club marseillais retient l’attention pour bien d’autres choses. Il est depuis quelque temps question d’un nouveau plan pour relancer le club vers les sommets. Depuis l’arrivée de l’investisseur américain Frank McCourt, le club olympien s’est livré à très peu d’opérations sur le marché des transferts, on note le retour de Dimitri Payet et le remplacement de Franck Passi par Rudi Garcia sur le banc de touche, c’est fort peu pour les supporteurs du Vélodrome qui piaffent d’impatientes de voir à l’œuvre ce que le président Jacques-Henry Eyraud appelle, le OM Champions Project.

Pour une raison que j’ignore, il y a et il y aura toujours des naïfs qui pensent qu’en matière de football, il suffit de beaucoup d’argent pour réussir. McCourt est certes milliardaire grâce à la vente de la franchise de Baseball des Los Angeles Dodgers, mais il est exclut que le Bostonien dilapide son argent dans un club, tel que l’Olympique de Marseille.

McCourt-Eyraud

Le plan semble avoir été bien ficelé par la nouvelle équipe de dirigeants, Eyraud a travaillé sur l’état du club et sur le football européen avant de proposer à Frank McCourt de faire affaire avec Margarita Louis Dreyfus qui avait mandaté la banque Rothschild pour la vente du club marseillais. Il faut être raisonnable, l’homme d’affaires américain ne croit pas une minute a la possibilité que le club olympien puisse un jour jouer la victoire en Champions League. McCourt s’est engagé soit pour une durée limitée dans l’espoir de faire quelques plus-values sur le marché des transferts et ainsi revaloriser la valeur globale du club ou bien, le Bostonien s’est arrimé à Marseille pour une dizaine d’années avec l’espoir de faire les mêmes choses, et de décrocher quelques titres sur le plan national. Le plan imaginé par McCourt et Eyraud est teinté d’une certaine logique, mais il demeure plus qu’aléatoire.

Champions League

L’olympique de Marseille est à l’image du football professionnel, c’est un club qui sert de sparring-partners sur la scène continentale. Faut-il le rappeler, mais la totalité des dirigeants et actionnaires à l’exception du Paris Saint-Germain pour les raisons que nous connaissons, ne sont pas là pour la compétition, l’amour du jeu, le souci de développé leur club, mais pour faire des affaires.

Lors du dernier FC Barcelone-Paris St-Germain, nous avons constaté une fois de plus que rien ne sert d’agiter son portefeuille, le système de domination créé par les plus gros clubs européens n’a pas été édifié pour accepter l’idée qu’un club de l’hexagone, voire plusieurs, puisse concourir pour la victoire finale dans l’épreuve  phare du football européen. Je n’imagine pas une seule seconde, le duo McCourt-Eyraud s’attaquer à l’oligarchie constituée par ses clubs qui sont l’Uefa. Autant être direct, pour la Champions League, c’est fini avant d’avoir commencé.

Formation et plus-value

Le duo McCourt-Eyraud  semble très intéresser par l’idée de construire un véritable centre de formation, mais pour que ce type de structure fonctionne, il faut inculquer une culture jeu aux responsables du centre et aux jeunes joueurs, et ne plus en changer, ce qui signifie de recruter des jeunes qui par leurs dispositions personnelles rentre dans un cadre technique prédéfini.

Là encore survient un problème de taille, car un jeune joueur formé dans le cadre d’une culture-jeu est rarement exportable. Les clubs acheteurs veulent des joueurs standards, sans style particulier, fonctionnel, et facile à revendre.

La politique imaginée par Frank McCourt et Jacques-Henry Eyraud n’est pas forcement promis à l’échec, l’investisseur américain peut très bien retomber sur ses jambes et en faire profiter le club, mais il est exclu de voir le club olympien de retour au sommet de la hiérarchie du football international, à moins de vouloir dynamité le système, pour ça, il faudra attendre.

 

Yves Alvarez

Yves Alvarez

31 Comments

  1. Toi qui connais bien le microcosme marseillais : les Ohémiens y croient-ils vraiment, Yves? L’aliment du supporter est certes d’y croire, et cependant : ce club a traversé tant de tempêtes…

    Question, tiens : pourquoi l’OM a-t-il, depuis des décennies voire historiquement, si peu lancé de ses jeunes en équipe première???

    Et quitte à adopter une culture-jeu, a-t-on idée de celle qui, à l’avenir, ferait autorité à l’OM?

    • Jeunes ? Ça n’a jamais fait partie de l’ADN du club, même si certains ont contribué à sauver l’OM à une époque, c’est comme ça, personne n’est patient du côté du Vel, je n’ai qu’une chose à dire, qu’ont-il gagné en 20 piges sous l’ère Dreyfus ?

      • Bon an mal an, l’OM a toujours été dans le top3 financier de France, non?

        Je veux dire : qui a pu leur contester certain leadership financier par le passé??? Le Racing tout un temps, très certainement… Saint-Etienne avait les reins solides… Le PSG bien sûr, et puis il a fallu composer avec l’OL aussi………………..mais à part ça???

        Question : y avait-il singulièrement de pognon, du côté du Grand-Reims??

      • Je vais me répéter pour la énième fois, pas de culture club en France et donc, l’oseille ne sert pas à grand-chose………….Passion mal dirigée, mauvaise projection, ça donne dans sa représentation la plus extrême Bastia…
        Reims avait le soutien à travers son patron issu de la production de champagne, mais le club a atteint les sommets du fait d’une culture jeu initié par Albert Batteux, il n’y a pas de mystère dans le foot hexagonal…

        • Tu sais combien l’abord culturel du jeu prime dans mon esprit ;o)

          Mais c’est une interrogation qui me passait par la tête, comme ça. Et à l’échelle hexagonale, l’OM me semble financièrement avoir toujours été plutôt bien servi.

        • Culture jeu inexistante, copier collé sur le 4 4 3 pratiqué à l’Est et en Espagne, puis longue dérive vers une conception du jeu qui refuse le créatif, foot castré, le foot hexagonal ? Suffit d’écouter les prez de clubs, les entraineurs + journalistes et qq politiques, maires ou autres, c’est eux qui en parle le mieux, aucune chance que les choses changent à l’avenir……

          Sauf, si tu arrives à m’obtenir d’une banque ou d’un fond US ou autres, 300 millions d’euros, car avec une telle somme – minable pour le top niveau – je te prends une équipe de CFA ou de National, je construis un club et une équipe, en moins de dix piges, je joue la victoire finale en C1 !

          • Tu parles comme Roger Petit… :o) (« Donnez-moi 500 millions – NDLR : 12M d’euros – , et je ferai de ce club le plus grand du monde »)

            300M, c’est peu ou prou (mieux vaut vérifier…) l’actuel budget de Monaco, non? A ce propos, les rapports de ce club avec le solde du foot français ont-ils quoi que ce soit de singulier?? Club totalement intégré (et soumis)…ou un pied dedans, un pied dehors…??

          • Simple, 130M pour le stade, 20M pour le centre d’entrainement, 30M pour capitaliser le club, politique de formation et donc culture-jeu, 100M c’est pour rembourser le préteur durant les premières années……

            Reste 20M, c’est pour la War Room à Zurich + une antenne sur Paris, on n’est jamais trop prudent.

  2. Aloha,

    Globalement d’accord avec le texte. Si « le club marseillais retient l’attention », ce n’est pas seulement à cause du rachat de McCourt et des promesses de l’Amerloque, c’est surtout parce que c’est la deuxième agglomération de France et peut-être le club le plus suivi en France. Ainsi, l’OM retiendrait l’attention même pour des pâtes trop cuites ou une beuverie un samedi soir !

    Concernant les fans marseillais, ils rêvent assurément d’un QSI bis ! Mais Marseille n’est pas une ville-monde comme Paris et subit de plus les effets d’une image désastreuse. Comme je le prophétisais sur un autre texte (lorsque l’OM fut annoncée en vente) et comme le souligne ce texte, McCourt est venu faire du business. Il n’est pas venu investir en profondeur comme le fait l’Etat qatari à Paris, mais juste placer quelques billes et il espère en retirer nettement plus. Quel bénéfice symbolique à incarner Marseille ? A peu près aucun, même pas au niveau macrorégional de la Méditerranée puisque la métropole française est dépassée par Barcelone voire par Naples dans le leadership méditerranéen. Quant au bénéfice symbolique à incarner Paris, il est à peu près incalculable…

    En revanche, quant à dire que les clubs oligarques et l’UEFA ne veulent pas d’un club français, je ne suis pas d’accord. On peut leur forcer la main, et ce d’autant plus que le marché promis est le second d’Europe occidentale (67 millions de pékins !). Mais, pour cela, il faut faire preuve de créativité. En effet, à défaut de pouvoir mettre à plat les conditions d’accession et de libre concurrence en C1 (ce que le texte appelle « dynamiter le système », objectif qui ne peut être que de long terme comme le souligne le texte : « pour ça, il faudra attendre »), il faut ruser, composer.

    Bref ! on reviendra ailleurs sur les divergences tactiques entre les espérances du grand soir et la conduite pragmatique… Putain ! j’ai l’impression d’être cette grande salope de Lénine.

    Foutredieu ! toujours est-il que ce roublard de Jean-Michel Aulas avait réussi à faire de son OL un des leaders de l’ECA lors de sa création en 2008. L’OM ou le PSG ne pourrait-il pas reprendre le flambeau lyonnais ? Certes, les fans marseillais et parisiens, tout abrutis qu’ils sont, sont bien incapables d’imaginer cela. De plus, la concurrence se raréfie toujours plus : voir à ce propos la dernière réforme de la C1 qui entrera en vigueur en 2018.

    Tout ça sent le rance, le pourri, le claquemuré ! Cela me donne envie de relire Schopenhauer et Platon, d’entamer Canetti, de feuilleter un bouquin sur l’histoire moderne de l’Afghanistan, de crayonner des oiseaux stylisés sur une feuille de Canson, d’achever Hesse et Mauriac, et plein d’autres choses que je n’ose avouer dans un lieu public d’échanges…

    • Uefa. Je ne crois pas que les tenants de l’ECA soient prêts à partager avec les autres, il suffit de voir à quel point Rummenigge s’est déchainé sur le PSG à plusieurs reprises ….
      Pas question de laisser une place, au moins nous sommes, au moins on partage, le système peut vaciller, le jour où ça arrive, je pense qu’il faudra ses tourner vers les multinationales du sport qui finance la Champions League, il n’y a aucun intérêt à déverser des millions dans une fausse compétition

  3. Au fait, jolie photo de deux belles faces de cul (j’assume l’odieuse diffamation !). Le mec à droite, c’est Eyraud, c’est ça ? J’avais autrefois un pull qui ressemblait un peu au sien, c’était dans ma phase « vieil intellectuel de droite ». Et, aujourd’hui, mes lunettes ressemblent pas mal aux siennes. Mais, moi, c’est des Afflelou que j’ai payées 1 euro.

    Le type à gauche (McCourt ?) a véritablement l’air d’un vieux proxénète divaguant dans les cabarets de Montmartre. A-t-il perdu son rasoir ? Et cette vilaine chemise légèrement ouverte : se prend-il pour Tom Cruise ? Et cette veste de costume sans cravate, quelle fausse décontraction ! Il est vilain cet homme, impossible de lui confier votre soeur ou votre cousine mineure…

    Il était dans le foot US avant ? Et sinon, industriellement, il est dans quoi ? Les haricots ? la fécule de maïs ? les slips de bain ? Oh ! oui, tout cela suinte l’antiaméricanisme le plus primaire. En fait, je pense avoir droit prochainement à un article dans L’Histoire ou Le Débat : « résurgence de l’antiaméricanisme : un cas typique sur internet ». Article évidemment signé par « Jef » Revel. Ah ! nan, je viens de voir sur Wirkipérdia que « Jef » est mort depuis plus de 10 ans… Oups ! mes condoléances à la veuve. Alors va pour Philippe Roger, dont j’avais lu l’essai militant paru au Seuil en 2002.

    • Moi aussi j’ai longtemps porté ce genre de pulls…………..sauf que j’avais pas le choix, dress-code imposé par la mama, bbrrrrrrrr….

      Sitôt parvenu à marquer mon territoire : noir de la tête au pied ; on aurait dit Joachim Löw… :o)

    • McCourt est un homme d’affaires originaire de Boston, catholique et d’origine irlandaise – ce n’est pas un brahmane – il a investi dans des affaires, gagné et perdu de l’argent, son coup reste d’avoir repris les Los Angeles Dodgers à Rupert Murdoch pour 300 M$ si je me souviens et a revendu la franchise pour plus de deux milliards, ce qui explique sa fortune.

      Je ne porte jamais de pull , excepté des mérinos en col cheminée……J’ai presque la même monture que Eyraud, lol….

    • Revel, oulah… : j’ai été à deux doigts de travailler pour son fils (le bouddhiste, du moins)!

      Le patriarche, Jean-François? Un disciple d’Aron………dont la lecture fut pour ma part enrichissante, attention!……………………..mais bon : Congrès pour la Liberté puis Young Leaders ne sont pas bien loin, du tout même ; tu m' »étonnes » qu’ils aient tous deux pourfendu l' »anti-américanisme primaire-gnagnagna »… ;o)

  4. Complètement HS mais Thomas Nkono n’était-il pas un poil meilleur que Joseph Antoine Bell ? C’est quand même fascinant que le Cameroun ait engendré de tels génies au même moment ( Bon le fibre marseillaise d’Yves devrait prendre le dessus si choix) :o)

    Le cas Payet a quand même été assez choquant : Effectivement un joueur ne doit pas être l’esclave d’un club mais il devait honorer son contrat. Ce n’est pas la première fois qu’il nous gratifie de ses caprices. Il est désormais décrédibilisé en Angleterre. Mccourt a la réputation d’être un escroc mais surtout d’être l’un des plus mauvais dirigeants du sport US de l’histoire…

    Je ne sais pas où le projet va aller mais attendons. Mais difficile de se faire une place dans une l1 de plus en plus relevée avec des Monaco des PSG…

    • Moi, ce qui me fascine, dans le foot camerounais : leur goût des fonctions défensives!

      En RDC, ils voulaient tous toucher le cuir, en faire des arabesques ; passion du dribbling et du beau geste excentriques voire gratuits, souvent vains…

      Au Cameroun, truc souvent entendu : l’inflexion est plutôt d’être Beckenbauer!………… Warum??

      Le sentiment, aussi, que Nkono gagnait par là davantage de suffrages…mais mon sentiment étant sans doute aussi peu fiable que des sondages à la veille d’une présidentielle… :o)

      • Cette double parade à la 3e minute… : https://www.youtube.com/watch?v=DtTySvQtMhU

        Si Buffon en est si fan au point d’appeler son fils par son prénom c’est qu’il y a une bonne raison…

        Sacré Cameroun qui fera 0-0 contre L’Italie futur championne du monde 82… Drôle d’époque. Et dire que les recruteurs étaient formels : le meilleur gardien au monde joue en Afrique…

        • Il fera une carrière honnête en Europe ( Finale Uefa)

          Avec les préjugés de l’époque c’est déjà pas si mal. L’Espanyol Barcelone lui a fait confiance. Visiblement il est encore très respecté dans ce bled et par les supporters.

          • Il y succéda au Belge Custers, tiens, un autre style… :o)

            Les places étaient chères, alors, quand s’agissait de cibler ses renforts étrangers…………… Nkono, aucun doute : plus-value certaine!…………..mais Custers??? Jamais pigé ce choix de l’Espanyol…

            • Custers n’était pas bon ? Jamais entendu parlé de ce joueur… Cela dit jouer en première division est déjà honorable ( et puis en Espagne)…

              Nkono avait un truc en plus je ne me lasse pas de cette double parade de la 3e minute…

              • Custers? Ce fut le gardien belge titularisé lors du 2ème tour de WC82 (Thijs avait notamment fait l’impasse sur Preud’Homme – blessé peut-être?? -, et vu que Pfaff se blessa face à la Hongrie, entre autres psychodrames ayant impliqué ce phénomène de foire…) ; d’ailleurs one ne retient souvent de lui que les 3 buts y-encaissés des œuvres de Boniek… Un peu comme le Monégasque qui défendait le but des Bleus en 82 : on n’en a retenu que ça, brin injuste sans doute…

                Ceci dit gardien pas vraiment sensass’, au mieux 5-6ème dans la hiérarchie belge fin-70’s, début-80’s………..et puis surtout, je pige pas : c’est pas comme si les Espagnols ne produisaient pas de bons gardiens?? Un Pfaff, un Preud’Homme………. : ok…mais Custers??

                • Je crois tout de même me rappeler que mon père le trouvait pas mal, bon… Il avait souvent raison!, et surtout avait vu de sacrés clients live : Van Beveren, Maier, Piot, Nicolay, Lawrence, Boone…mais il y avait tellement mieux que lui!… A dire vrai, je m’étonne plus encore que l’Espanyol usa à ce point, pour le poste de gardien, de ses rares cartouches « joueurs étrangers » tout au long des 80’s.

                  Surnom de Custers : le Morse! ; les photos se passent de commentaires… Ces derniers temps, le bonhomme n’a connu que des ennuis – gros ennuis…

                  • L’occasion ou jamais d’en parler… Pfaff blessa donc inopinément Gerets face aux Hongrois ; choc terrible, et qui surtout fit craindre le pire pour Gerets, lequel resta inconscient de très longs instants sur la pelouse…………..mais je crois me rappeler qu’il acheva vaille que vaille la rencontre… Ce qui est certain : une (j’insiste : une seule ambulance) fut dépêchée, pour emmener Gerets se faire examiner fissa…..sauf que Pfaff s’y engouffra aussitôt!, arguant qu’il était blessé (il s’est toujours tenu à cette version), et laissant un Gerets bien mal en point se démerder avec les stigmates de son énorme commotion on apprendra plus tard que le tournoi était pour de bon fini pour lui)…

                    La cote de popularité de Pfaff, au sein du groupe, n’était déjà guère sensass’ avant cet épisode, alors après…………..mais puisque la ménagère de 50 ans l’adorait… Thys préféra toutefois aligner Custers ensuite, blessure « diplomatique » de Pfaff disons…

  5. Je ne connais pas bien N’kono, je l’ai vu jouer comme ça à la télé, mais sans plus….
    Maintenant, il à évoluer en Liga, je pense que son adaptation au foot local fut un brin plus compliquer que Bell dans l’hexagone, je ne veux pas dire qu’il a été plus méritant, mais ça pose le joueur…

  6. Ce soir, un stream pour me faire Leicester-Atletico….Bons matches à tous.

  7. Encore un bazar que je ne sais trop où proposer… Le foot contemporain est singulièrement malade, putride, vérolé et marchandisé, certes………mais il reste le foot!, et ce doc flamand (c’est en flamand, donc…) en rappelle à merveille les vertus : https://www.canvas.be/video/sam-john

    Le récit, très court, commence à 1:17. Sans sombrer dans la niaiserie ni la récup’ politique, c’est l’histoire d’un nonagénaire solitaire et de son voisin de 8-9 ans, réunis autour du ballon rond qu’importe les bouleversements subis par le quartier (quartier allogénéisé…disparition du foot de rue…) ou par l’objet de leur passion commune… En soi ce jeu du football reste beau, ne pas désespérer…

  8. On a pas encore parlé de Monaco je crois . L’équipe vaut le détour. Jardim fait un excellent boulot avec un groupe hétérogène : on a du joueur expérimenté , du débutant talentueux , du baroudeur. Très très belle surprise cette saison. La petite pépite Mbappé 18 ans déjà grand.

    Dortmund c’est assez stéréotypé. Indépendamment des événements c’est un jeu uniquement basé sur la vitesse de ses joueurs , un jeu avec le ballon extrêmement mécanique ( comme le City de Guardiola) . Très industriel même s’il y a quelques bons joueurs.

    Projet monégasque assez solide cette saison mais ça pourrait être éphémère si les joueurs s’en vont.

  9. Je suis presque bluffé par Monaco….Certes, c’est une bonne équipe, mais Jardim semble avoir un gros ascendant sur ses joueurs, résultat le groupe joue libéré sans trop se soucier du lendemain, et ça marche.

    Mbappé ? Impossible de prédire quoique ce soit, au premier coup d’œil, je le trouve balle au pied supérieur a bien des attaquants expatrié tel Martial, mais ce n’est qu’un sentiment…

    Ce n’était pas folichon face à l’Espagne. Si c’est un crack, on va vraiment le savoir face au prochain demi-finaliste, Juve, Real, Atletico….
    Bons matches à tous…

  10. Apparemment, la sœur de Franck McCourt, active dans le base-ball, viendrait d’être nommée ambassadeur des USA à…Bruxelles???

    Or l’Ambassade US à Bruxelles, c’est pas rien (OTAN/SHAPE, UE…)…

Comments are closed.